Les troubles DYS

La dyslexie est décrite pour la première fois en 1896 par le docteur Pingle Morgan. Aujourd’hui, il est plus aisé de parler de troubles DYS.

Les troubles DYS actuellement connus sont : la dysphasie, la dyspraxie, la dyslexie, la dyscalculie, la dysorthographie et la dysgraphie.

Les origines des troubles DYS
Ces troubles neurobiologiques peuvent être d’origine génétique ou résulter d’anomalies structurelles cérébrales. Les communications entre certaines zones deviennent alors complexes et selon leur nature elles ont été identifiées par les différentes appellations « DYS ».

Le diagnostic
Troubles durables sans déficience intellectuelle, sensorielle, psychique, psychologique, sociaux éducatives, affective.

Les statistiques
Entre 5 et 8% d’une tranche d’âge.

 

Les différents troubles

Dysphasie :

  • Trouble spécifique de la mise en place et de l’apprentissage du langage.
  • L’enfant parle peu ou a un langage incompréhensible.
  • Il a du mal pour répéter des mots, a une syntaxe pauvre…

Dyspraxie :

  • Trouble du geste, dysfonctionnement de la programmation gestuelle.
  • L’enfant n’a pas les automatismes et manger, s’habiller, tenir un stylo… demandent un effort de réflexion.
  • L’enfant est lent et maladroit. Il trébuche, se cogne, tombe…

Dyslexie :

  • Le trouble le plus connu, trouble spécifique du langage écrit. L’enfant a un retard d’au moins de deux ans dans l’apprentissage de la lecture.
  • Lecture lente, erreurs sonores, paralexie (tabac/table), erreurs visuelles(p/q…)
  • Écriture lente, peu lisible (mauvaise segmentation des mots, confusion de son, mauvaise orthographe et graphisme).
  • Il a souvent du mal à s’orienter dans le temps et dans l’espace et à s’organiser.
  • Il est très hétérogène dans ses compétences, meilleur à l’oral.

Dyscalculie :

  • Trouble spécifique des compétences logico-mathématiques. L’enfant n’appréhende pas le nombre, les quantités. Difficultés à compter spontanément sur ses doigts, à planifier des tâches, à mémoriser et à traiter des informations

Dysorthographie :

  • Défaut d’assimilation important et durable des règles orthographiques. Il ne s’agit pas d’un trouble des apprentissages mais d’une conséquence directement liée à certains troubles des apprentissages comme dyslexie ou dysphasie.

Dysgraphie :

  • Troubles qui entraînent une lenteur importante dans la réalisation des productions graphiques et écrites, ou une malformation des lettres.
    Trouble de la motricité fine différent de la dyspraxie. L’automatisme du geste n’est pas touché.

Dyspraxie, la maladie des enfants maladroits…